• - Sakura ...

    - Sakura ...

    Elle avait beau se retourner, elle ne voyait pas cette personne qui l'appelait. Quand soudain,le soleil qui lui brûlait les yeux était recouvert d'une épaisse couche noire. Puis elle celle-ci pris l'apparences un homme.

    - Sakura  ...

    Maintenant elle savait d'où venait cette voix mais n'était pas pour autant rassurée,au contraire,commençait à reculer. Ses mains se serraient tellement fort que le sang commençait à couler.son sang ne fit qu'un tour et la fillette se précipita  et courût. Plus elle courait , plus elle sentait l'ombre se rapprocher. Arrivée au bout du chemin,elle était bloquée. Elle sentait déjà l'ombre à son toucher froid et à son souffle irrégulier. Puis, doucement,elle avança ce qu'il semblait être une main, toucha son visage, puis dit :

    - Tu m'appartiens,et Haru ne pourra rien contre moi. Tout Bildalis m'appartiendra.

     Dans son sourire, Sakura reconnu quelque chose... de familier. Avant qu'elle ne pu dire mots le sol s'écroula sous ses pieds. Au lieu de crier comme toute personne l'aurait faite,au contraire se laissa emmenée dans le gouffre.

    - Noooooonnnn!! Je te retrouverai !

     Et dans un dernier cri,l'ombre disparu de sa vision. La chaleur qui l'envahit tout à coup lui parut....manipulable.

    - Sakura.

    - Sakura.

     L'ombre l'avait elle suivit ? Non,le ton était différent. La semblait plus proche et plus douce.

    - Sakura! Réveille toi !

     Elle entrouvrit les paupières.

    - Mmm ? Qui y a t-il ?

     La personne qui se trouvait devant elle n'était autre qu'une jeune femme aux cheveux d'un bleu ciel qui lui tombaient j'usqu'a la taille et aux yeux noisettes. Sa taille était un peu rondelee mais elle avait tenté de le cacher sous un t-shirt ample. Des cernes se dessinaient sur ses yeux, elle n'avait pas dut bien dormir.

    - Dépêche toi tu vas être en retard à l'école.

    - Mince mon réveil, j'ai oublié de le mettre  le mètre ce matin.

    Sakura se précipita vers la cuisine, avala son petit déjeuner, fila dans sa chambre, pris des vêtements et son cartable, s'habilla et fonça vers la porte d'entrée.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique